Vous êtes ici : Accueil

Dessiner l’horizon d’une académie en 2020 est un exercice plus politique que méthodologique. Il faut d’abord savoir où nous voulons aller avant de regarder comment nous pouvons y aller. Or, si les résultats de l’académie de Versailles sont positifs et largement reconnus, notre académie présente aussi des spécificités voir des paradoxes sur lesquelles il faut se pencher un moment.

A l’issue du travail de réflexion qui a été mené ces derniers mois, la question des fragilités sociales et scolaires est sans doute ce qui caractérise le plus notre académie en ce qu’elle met en exergue le défi d’une école inclusive. En effet, au-delà des disparités sociales et économiques, c’est un défi de nature pédagogique et éducatif qui est posé : offrir à chaque élève les conditions d’une réussite par l’accès aux savoirs et à la qualification, par l’ouverture au monde également.

Les groupes de travail préparatoire au projet 2020 et les contributions individuelles et collectives ont longuement abordé cette question au point d’en faire un axe majeur de notre projet. Ils ont aussi insisté sur la richesse des expérimentations pédagogiques et éducatives menées dans notre académie et sur la nécessité de mieux les formaliser, les évaluer et les partager pour les inscrire dans une nouvelle approche du pilotage et du développement professionnel. Et dans cette perspective, nombreux ont été celles et ceux qui ont insisté pour faire de cette académie une académie de formation,considérant l’accueil de ces nouveaux collègues, jeunes professeurs et autres personnels comme une chance voire un défi à relever.

Enfin, deux autres pistes ont été explorées que l’on retrouvera dans ce projet Versailles 2020. L’inscription de notre académie dans un territoire métropolitain exceptionnel tout d’abord, qui doit nous conduire vers plus de mobilité internationale, plus d’engagement, plus d’ouverture à notre environnement et aux nouveaux langages. Plus grande académie de France par ses effectifs, notre organisation doit aussi évoluer et mieux s’adapter à son territoire ainsi qu’aux attentes de ses usagers et de ses membres.

Ce sont toutes ces questions qui ont traversé les réflexions au sein des groupes de travail ou dans les contributions individuelles et collectives. Le document qui en résulte dessine un projet académique ambitieux. Je remercie sincèrement toutes celles et ceux qui y ont contribué. Et je nous souhaite la plus grande mobilisation autour de ce projet qui doit être vivant, intégré et partagé.

Valorisons vos projets, initiatives et actions en les publiant au sein d’un des 27 leviers d’actions. Contribuons ensemble à faire de ce projet académique, un projet en mouvement au service de tous les acteurs de la communauté éducative : élèves, parents, professeurs, personnels de direction, d’inspection et administratifs, associations, partenaires...Rejoignez nous également sur le réseau Viaéduc "2020, académie de Versailles".

Mots-clé