Vous êtes ici : Accueil > Démarche > Sécuriser un parcours choisi et ambitieux
Publié : 30 septembre 2016

Sécuriser un parcours choisi et ambitieux

Dans le prolongement de la scolarité obligatoire, le lycée offre des contenus d’enseignement adaptés aux enjeux de la société et répondant aux besoins des élèves. Il s’agit d’accompagner la transition entre le collège et le lycée afin que les taux d’accès aux baccalauréats, général, technologique et professionnel, assure véritablement une égale dignité de toutes les voies et des modalités de formation dans l’académie de Versailles.

Cette transition doit donc être anticipée et accompagnée en développant une orientation plus progressive et réversible permettant d’élever le niveau de qualification et l’accès à une première diplomation des lycéens, dans la perspective d’une poursuite d’études dans l’enseignement supérieur

La construction d’un projet joue dès lors un rôle important dans la persévérance scolaire et la réussite des élèves afin de « sécuriser un parcours choisi et ambitieux », objectif de ce deuxième axe de réflexion.

Il faut donc lutter contre l’abandon précoce de l’éducation et de la formation. L’origine socio-économique a une influence, plus particulièrement pour les garçons, qui ont deux fois plus de risques de quitter l’enseignement scolaire avec peu ou pas de qualifications. Cependant, plus l’origine socio-économique est élevée, moins il y a de différence entre les genres sur les taux d’abandon précoce.

La transition entre l’enseignement scolaire et l’enseignement supérieur requiert également une attention renouvelée, qui concerne toutes les filières de formation et notamment les formations professionnelles. Cet enjeu s’inscrit dans la loi pour l’enseignement supérieur et la recherche du 22 juillet 2013 et dans la stratégie Europe 2020.

L’objectif est de développer une croissance intelligente, durable et inclusive, accompagnée d’un haut niveau d’emploi, de productivité et de cohésion sociale.

C’est également une question d’équité pour la première académie de France par sa démographie scolaire aussi bien dans le 1er degré (636 900, + 6 104 à la rentrée 2015) que dans le 2nd degré hors post-baccalauréat (585 565, +4 298 à la rentrée 2015). Elle doit avoir pour objectif une démocratisation exigeante, non seulement de l’accès mais également de la réussite dans l’enseignement supérieur.

La diversité des territoires de l’académie de Versailles l’engage à mobiliser les énergies, dont elle dispose, pour relever les défis scientifiques, technologiques, environnementaux et sociétaux du XXIème siècle au bénéfice des jeunes, qu’elle forme.