Vous êtes ici : Accueil > Réussir

AXE 1 : REUSSIR A TOUT NIVEAU ET DANS CHAQUE TERRITOIRE

L’académie de Versailles a indéniablement confirmé des performances scolaires en progrès, notamment celles concernant la fluidité des parcours et des résultats aux examens. Les taux d’accès des élèves de 6ème au diplôme du national du brevet (DNB) et des élèves de 2nde au diplôme du baccalauréat mettent cependant en évidence une difficulté à faire progresser tous les élèves avec des écarts de réussite aux examens, que seul le contexte sociodémographique ne peut expliquer.

Or, le décrochage scolaire est un des enjeux les plus importants des systèmes éducatifs, que l’on doit analyser comme l’ultime moment d’un processus qui se déroule dans la durée et qui impacte fortement l’insertion sociale et professionnelle.

La difficulté scolaire représente un des aspects les plus importants dans ce processus, pouvant intervenir très tôt dans un ensemble d’interactions qui mènent les élèves les plus fragiles à se désengager des apprentissages scolaires.

L’académie de Versailles se caractérise par un niveau de performance scolaire élevé à l’entrée en 6ème mais dont l’équité doit constituer un axe de progrès. Une attention particulière doit être portée aux contextes d’enseignement dans lesquels les parcours se construisent
Chaque enfant doit pouvoir disposer des meilleures conditions pour développer et lier entre eux ses apprentissages dès son entrée à l’école qui se doit d’"INCLURE TOUS LES ELEVES DANS LES APPRENTISSAGES (Objectif 1)".
PNG
Les programmes de l’école et du collège, conçus par cycles de trois ans selon une logique curriculaire, assurent désormais une véritable progressivité des apprentissages et renforcent la cohérence éducative entre l’école et le collège. Ils poursuivent un double objectif de formation et de socialisation en permettant aux élèves de découvrir puis de réinvestir chaque notion et de construire à leur rythme les apprentissages et les compétences visés.

Cela exige une coopération plus large et plus approfondie au sein de la communauté éducative et de ses partenaires afin de pouvoir « ACCOMPAGNER CHAQUE ELEVE DANS UN PARCOURS AMBITIEUX ET SECURISE (Objectif 2) ». Les taux d’accès des élèves de 2nde à un baccalauréat professionnel, technologique ou général demeurent perfectibles, alors même que les résultats aux examens ne cessent de progresser.

L’analyse des indicateurs des lycées de l’académie de Versailles met en évidence de fortes disparités dans les politiques d’orientation et d’accompagnement des élèves les plus fragiles.

La transition entre l’enseignement scolaire et l’enseignement supérieur requiert une attention renouvelée, qui concerne toutes les filières de formation et notamment les formations professionnelles et technologiques.

C’est également une question d’équité pour la première académie de France par sa démographie scolaire. Elle doit avoir pour objectif une démocratisation exigeante, non seulement de l’accès mais également de la réussite dans l’enseignement supérieur, notamment pour les bacheliers technologiques et professionnels.

L’évolution de la carte des formations de l’académie de Versailles s’inscrit dans cet objectif et dans une démarche prospective au sein de la région académique Ile de France. Il s’agit d’assurer à chaque jeune le meilleur taux d’accès possible à une première diplomation. Une plus grande diversité des formations proposées au sein des établissements, l’élaboration collaborative de projets pédagogiques, des lycées véritablement inscrits dans leur environnement sont des déterminants propices à une dynamique positive au service de la réussite des élèves.

La capacité d’impulsion des acteurs investis dans des démarches fédératives et innovantes, mieux reconnue, permettra d« ENGAGER UNE NOUVELLE DYNAMIQUE TERRITORIALE (Objectif 3) ». Il devient indispensable de catégoriser et de territorialiser les actions car les découpages se déclinent et se réinventent à différentes échelles, qui se veulent désormais interconnectées.

Séminaire inter-académique des REP+ en présence des 3 recteurs d’Ile-de-France, le 18 octobre 2016

Daniel FILATRE, recteur de l’académie de Versailles développe les 5 postures qui permettraient à l’école inclusive de faire réussir chaque élève, à chaque niveau dans chaque territoire : droit absolu à l’éducation ; considérer l’hétérogénéité des publics ; travailler en équipe ; travailler la coéducation et instaurer une culture du développement professionnel.